Cigarette électronique : par quel mécanisme délivre-t-elle de la vapeur ?

Accueil La vape Cigarette électronique : par quel mécanisme délivre-t-elle de la vapeur ?

En l’espace de quelques années, le fameux générateur d’aérosol a su s’imposer sur nos marchés et attirer ainsi un bon nombre de fumeurs. Il est vrai qu’elle ressemble à la cigarette conventionnelle mais d’un fonctionnement différent.

La cigarette électronique délivre de la vapeur qui est une sorte de fumée artificielle. Cette délivrance est assurée par une demande d’échauffement d’un e-liquide.

L’ensemble des cigarettes électroniques est réuni dans trois grands groupes. On trouve les « pod mod » qui font partie d’une nouvelle génération. Le groupe du format tube est caractérisé par une batterie très performante. Pour ce qui est du groupe « box », il offre des appareils aux batteries rectangulaires.

En savoir plus sur : http://cig-vapes.com.

Les cigarettes électroniques font partie de notre quotidien depuis plusieurs années, elles sont devenues une vraie alternative aux cigarettes classiques.

Dans notre article d’aujourd’hui nous allons vous parler justement de cette alternative un peu plus en détails.

Les cigarettes électroniques servent principalement à produire une vapeur qui ressemble particulièrement à la fumée des vraies cigarettes.

Elles se composent de trois éléments de base, à savoir :

  • La batterie,
  • la résistance chauffante,
  • le réservoir.

La résistance et la batterie sont des éléments temporaires, c’est-à-dire que vous devrez les changer à un moment donner.

La durée de vie de ces deux éléments dépend principalement de la puissance de la cigarette électronique, et de la fréquence de son utilisation.

Quels sont les principes permettant de choisir une e-cigarette ?

La cigarette électronique est un produit très indispensable pour pratiquer le sevrage. Le choix d’une cigarette doit alors être basé sûr certains critères. Voici les plus importants :

  • La composition et le volume de l’e-liquide,
  • la saveur de l’e-liquide,
  • la durée pour avoir l’aérosol,
  • le type d’inhalation (directe ou indirecte),
  • la puissance de la batterie et l’anatomie,
  • présence ou absence du kit.